Carbone Guinée est en voie de devenir une organisation de référence en Afrique

Carbone Guinée est en voie de devenir une organisation de référence en Afrique

Ibrahima Sory Sylla, coordinateur national de Carbone Guinée, est heureux que son organisation ait participé à un programme de renforcement des capacités de deux ans mis en œuvre par WACSI avec le soutien du Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (CEPF).  

« Ce programme nous a donné des outils que nous avons utilisés dans nos efforts pour devenir plus crédibles », raconte-t-il avec une grande satisfaction. 

Carbone Guinée est une organisation non gouvernementale (ONG) locale créée en 2009 en Guinée dans le but de préserver l’environnement. L’organisation s’efforce d’être plus efficace dans ses engagements avec les bénéficiaires, les partenaires et les donateurs. Cependant, l’organisation est confrontée à certains défis institutionnels.  

Grâce à un programme de renforcement des capacités pour six bénéficiaires du CEPF en Guinée, Carbone Guinée se distingue comme l’une des organisations qui a capitalisé sur ce soutien de WACSI. 

Après avoir participé à des formations, des sessions de coaching en ligne et en face à face, Carbone Guinée s’est concentré sur la révision des politiques de l’organisation (manuel de procédures, constitution organisationnelle). En outre, ils ont développé un nouveau plan stratégique (2022 – 2025), une stratégie de communication, un plan de ressources humaines. 

Aussi, après la formation, Carbone Guinée a entamé le processus de création et de mise en place d’un conseil d’administration (3 membres potentiels déjà identifiés) afin de renforcer sa gouvernance institutionnelle avec une séparation des rôles entre la direction et le conseil. 

Le coordinateur national de l’organisation, Ibrahima Sory Sylla, raconte que “depuis que Carbone Guinée participe à ce projet de renforcement des capacités organisé par WACSI, des changements notables sont intervenus en termes de gouvernance, de mobilisation des ressources, de gestion financière, de communication et de plaidoyer”.   

En conséquence, l’organisation a obtenu le financement de quatre (4) propositions  parmi cinq (05) propositions qui ont été soumises en 2021. Cela a été possible grâce à un travail assidu pour renforcer la visibilité de l’organisation.  

“Nous avons également plus de visibilité, et nous travaillons pour attirer des partenaires financiers et techniques”, a ajouté M. Sylla avec confiance. 

Les nombreux succès de Carbone Guinée font rayonner l’organisation dans un pays qui a grand besoin des interventions des ONG pour promouvoir les efforts de conservation de la nature.  

Notre équipe a effectué une visite de travail à Carbone Guinée en janvier 2021. Dans une interview avec notre équipe de communication, le Directeur Exécutif explique la pertinence de cet appui au renforcement des capacités de son organisation, ajoutant que son organisation connaît des changements positifs notables grâce à l’intervention de WACSI.  

  

WACSI : Qu’est-ce qui a conduit à ces changements dans votre organisation ?  

Ibrahima Sory Sylla (ISS) : Grâce à WACSI, nous avons acquis des compétences pratiques et WACSI a suivi nos progrès pendant plus de deux ans. Nous avons maintenant une bonne maîtrise de la gouvernance, de la gestion financière, du plaidoyer et de la communication. 

WACSI : Concrètement, quelles actions avez-vous entreprises ou mises en place pour vous assurer une plus grande visibilité au niveau local et international ? 

ISS : A ce sujet, la première chose que nous avons faite a été de revoir nos outils de gestion. Nous avions des outils de gestion archaïques, mais aussi en termes de communication et de visibilité, ils étaient vraiment limités. Mais grâce au coaching de WACSI, nous avons maintenant amélioré ces outils et notre visibilité sur le terrain.    

WACSI : Vous avez déclaré que vos outils de gestion étaient archaïques. Pouvez-vous donner un exemple d’un outil qui était archaïque et que, grâce à l’accompagnement dont vous avez bénéficié de la part de WACSI, vous avez pu transformer cet outil ?  

ISS : Par exemple, nous avons constaté de nombreuses insuffisances dans notre manuel de procédures. Mais lors de la formation que nous avons reçue de WACSI, de nombreuses questions ont été soulevées en interne, et nous avons réalisé que la meilleure façon pour nous de répondre à ces questions était de changer le manuel de procédures.   

En plus, nous avions un plan de communication qui n’était pas adapté aux besoins de notre organisation. De nombreux éléments cruciaux manquaient. Mais pendant la formation, nous avons compris que nous devions réviser ou mettre à jour complètement le plan de communication. Nous n’avions jamais pensé à faire un plan stratégique, ce qui signifie que nous naviguions à aveuglément, mais maintenant nous avons un plan stratégique qui va guider notre plan d’action annuel, basé sur les besoins de l’organisation.  

WACSI : Et comment ces outils aident-ils l’organisation à réaliser sa mission ?  

ISS : La première chose est qu’en interne, chaque membre du personnel sait ce qu’il doit faire, ce qui n’était pas le cas auparavant. Nous avions l’habitude de nous réunir et de discuter de certaines choses, mais ce n’était pas aussi clair que maintenant, et par conséquent, nous savons que nous avons beaucoup de résultats parce que de nombreux partenaires sont intéressés par ce que nous faisons et comment nous le faisons.  

WACSI : Deux ans après le début de ce processus, comment vous voyez-vous en tant qu’organisation ?  

SSI : Avec du recul, nous pouvons affirmer qu’il y a eu beaucoup de changements. Notre objectif est qu’à la fin de ce programme ou d’ici deux ou trois ans, nous soyons une organisation de référence dans le secteur de la biodiversité en Afrique.  

WACSI : Avez-vous un message pour les partenaires ?  

ISS : Nous remercions les partenaires pour le choix qu’ils ont fait, non seulement en sélectionnant WACSI pour nous former mais aussi en donnant aux organisations de la société civile guinéenne le soutien nécessaire, ce qui améliore nos opérations sur le terrain et nous aide à contribuer de manière durable au développement de la communauté. 

About the author

+ posts

Share:

Leave your comments