Clarté des rôles, meilleur fonctionnement caractérisent une organisation de conservation de la nature jeune et dynamique en Côte d’Ivoire – IDEF

Clarté des rôles, meilleur fonctionnement caractérisent une organisation de conservation de la nature jeune et dynamique en Côte d’Ivoire – IDEF

L’Initiative pour le Développement Communautaire et de la Conservation de la Forêt (IDEF) s’est positionnée sur la voie de la bonne gouvernance institutionnelle ; une gouvernance qui rend le personnel, la direction et le conseil d’administration confiants dans la réalisation de sa mission.  

L’organisation attribue ce résultat au soutien de renforcement des capacités qu’elle a reçu de WACSI. 

 

“Le soutien de WACSI a permis à l’organisation de mieux se réorganiser pour poursuivre sa vision”, a déclaré le président du conseil d’administration de l’organisation, Marc-Anthelme Kouadio.  

La joie exprimée par le dynamique président du conseil d’administration provient du fait que l’institution a été guidée par WACSI pour résoudre un problème critique qui affectait sa gouvernance et nuisait à sa crédibilité en tant qu’institution bien gérée.  

“Dès le début, nous étions un conseil de membres fondateurs et non un conseil d’administration”, a-t-il expliqué. 

Créé en 2014, ce statu quo n’a pas facilité une coordination harmonieuse entre les membres fondateurs et le Directeur Exécutif de l’organisation, Bakary Traore. Il y avait un manque de clarté sur qui devait faire quoi, surtout lorsqu’il s’agissait d’engager des partenaires.  

“Il y avait un manque de clarté quant à la personne qui devait signer un contrat avec des partenaires, un manque de clarté et de cohérence à cet égard, ce qui a parfois retardé la prise de décision dans le cadre de la finalisation des partenariats”, a expliqué le Directeur Exécutif qui, avec le conseil d’administration et le personnel de l’organisation, a trouvé une solution à cette menace de gouvernance. 

La détermination de la direction et du conseil d’administration à lutter contre cette menace a porté ses fruits.  

IDEF fait partie des 6 organisations de la société civile de la Côte d’Ivoire œuvrant pour la promotion de la conservation de la nature qui ont été sélectionnées pour participer à un programme de renforcement des capacités organisé par WACSI entre 2020 et 2021.  

La gouvernance organisationnelle a été traitée comme l’un des sujets clés lors des sessions en ligne et en présentielle. Ces formations ont permis à l’équipe de IDEF d’identifier clairement le problème de gouvernance auquel est confrontée leur organisation. Elles les ont également aidés à identifier les actions clés nécessaires pour faire face à cette menace.  

Tout d’abord, un conseil d’administration a été mis en place et voté lors de l’assemblée générale de 2020. Le tout premier conseil d’administration de IDEF est composé de 5 membres avec un mandat de 5 ans qui peut être renouvelé une fois. 

” C’est un bon pas pour une organisation tournée vers l’avenir “, déclare Leandre Banon, responsable du programme de renforcement des capacités de WACSI, qui a animé la session sur la gouvernance et le leadership pendant les formations.  

Deuxièmement, IDEF a élaboré une charte du conseil d’administration. Celle-ci décrit clairement le rôle du conseil d’administration et de ses membres et établit les délimitations du conseil d’administration, du président du conseil d’administration et du Directeur Exécutif ; une véritable panacée au défi majeur de l’organisation avant sa participation au programme de développement des capacités.  

Alors que le Directeur Exécutif, visiblement ravi, célèbre cette étape importante, il explique la pertinence de ces actions pour la gouvernance globale de l’organisation. 

“Il existe une séparation claire des fonctions entre le conseil d’administration et l’équipe exécutive. Par exemple, le président du conseil signe tous les contrats avec les parties prenantes externes, tandis que le Directeur Exécutif signe les contrats internes pour le personnel”, explique-t-il. 

“De même, le conseil approuve (signe) les engagements financiers supérieurs à 5 millions de francs CFA”, ajoute-t-il. 

Mr. Traore est excessivement satisfait de la participation effective de son organisation à ce programme et il n’a pas pu cacher ses émotions. 

“Ce programme a apporté beaucoup de valeur ajoutée à IDEF. Ce programme nous a aidé à savoir ce dont nous avons besoin et, sur la base de nos ressources disponibles, nous avons défini ce qui doit être mis en place”, a témoigné le Directeur Exécutif.  

Selon eux, en tant qu’équipe, ils ont la passion de promouvoir les efforts de conservation de la nature. Cependant, la formation les a aidés à être plus stratégiques et mieux organisés dans la poursuite de leur ambition passionnée. Ils sont persuadés que grâce à cette meilleure organisation, ils pourront travailler efficacement à la création d’une société durable, consciente de son environnement, mettant ses ressources naturelles au service du développement durable de la Côte d’Ivoire ; un accomplissement qu’ils ne considèrent pas comme acquis.  

About the author

+ posts

Share:

Leave your comments