Le Rôle de la Société Civile dans La Promotion de la Paix en Afrique de l’Ouest

Le Rôle de la Société Civile dans La Promotion de la Paix en Afrique de l’Ouest

Getting your Trinity Audio player ready...

L’année 2016 a été marquée comme «l’année Africaine des Droits de l’Homme» et l’Union Africaine (UA) a établi d’importants instruments des droits de l’homme, notamment le projet de Protocole sur les Droits des Personnes Handicapées et le projet de Protocole sur les Droits des Personnes Agées en Afrique. Des développements optimistes ont également eu lieu dans le domaine de la justice internationale. La condamnation d’Hissène Habré pour torture, crimes de guerre et crimes contre l’humanité en a été un, marquant la première fois qu’un ancien dirigeant africain était poursuivi pour des crimes de droit international devant un tribunal d’un autre pays africain.

Parallèlement, le système continental des droits de l’homme a été confronté à de nombreux défis, notamment les attaques contre l’indépendance et l’autonomie des institutions régionales de promotion et de protection des droits de l’homme (Doswald – Beck, 2011). La situation sécuritaire sur le continent reste fragile car de nombreux pays sont touchés par des conflits ou des crises politiques – par exemple, le Cameroun de 2016 à aujourd’hui, la crise continue du Soudan et de la République Centrafricaine (RCA) – dans lesquels de sombres violations et abus des droits de l’homme sont commis (Amnesty International, 2017).

Il existe cependant un secteur qui, lorsqu’il est mobilisé, a le pouvoir d’influencer grandement le présent et l’avenir du système des droits de l’homme sur le continent : la société civile.

Lisez l’intégralité du rapport ici

 

About the author

Share:

Leave your comments