Nord du Burkina Faso, un Terreau Fertile à la Radicalisation et à l’Extrémisme Violent ?

Nord du Burkina Faso, un Terreau Fertile à la Radicalisation et à l’Extrémisme Violent ?

La situation sécuritaire précaire au Burkina Faso et plus particulièrement dans l’extrême Nord du pays, s’inscrit dans un contexte sous régional  alarmant. En effet, sa proximité avec le Mali et le Niger, pays frappés par le terrorisme où l’on enregistre la présence de zones grises, rend la région vulnérable. L’insécurité aux zones frontalières Burkina-Mali et Burkina-Niger est un corollaire de la crise au nord mali et de l’exploitation des conflits locaux par les groupes terroristes, à l’image de celui opposant Dogon et Peulh10(frontière Burkina-Mali).
On assiste au développement de foyers de tension et de zone grise échappant à tout contrôle étatique. Les groupes terroristes, de par leurs ramifications transfrontalières et leur connexion aux groupes criminels transnationaux organisés écument la région et s’adonnent à des trafics de toutes sortes (armes, drogues etc.)

 

Accéder à la publication complete ici

About the author

Share:

Leave your comments