OPINION : Le potentiel transformateur de la philanthropie – Principaux points de vue du Forum #WINGS2023

OPINION : Le potentiel transformateur de la philanthropie – Principaux points de vue du Forum #WINGS2023

Getting your Trinity Audio player ready...

Le forum intitulé #WINGSFORUM 2023, qui s’est récemment tenu dans la ville effervescente de Nairobi a laissé une marque indélébile sur le monde de la philanthropie. Organisé sous le thème retentissant de « TRANSFORMER », ce rassemblement mondial de leaders philanthropiques et d’acteurs de changement a éclairé la voie vers un avenir plus prometteur et plus équitable. En réfléchissant sur les idées fortes et les débats de ce forum il devient évident que la philanthropie possède non seulement le potentiel mais a aussi l’obligation d’être une force motrice pour la transformation de la société.

 

Jour 1 : Enlacer la transformation

La journée inaugurale du forum a commencé avec un puissant appel à l’action qui a résonné tout au long de l’événement. Dans un monde confronté à des défis pressants, le message retentissant était que la philanthropie doit évoluer, innover et se hisser à la hauteur de la situation. Voici les principaux points à retenir de cette journée transformatrice :

 

Solidarité et action collective : Stigmata Tenga, directrice exécutive du Réseau africain de philanthropie (APN), a souligné l’importance cruciale de la solidarité et de l’action collective. La philanthropie ne doit pas se contenter simplement d’allouer des fonds, elle doit veiller à ce que les ressources restent entre les mains de ceux qui en ont le plus besoin.

 

Un changement de mentalité : Benjamin Bellegy, directeur exécutif de WINGS, a appelé à un changement profond de notre mentalité concernant la philanthropie. Il ne s’agit pas d’éloges ou de reconnaissance à l’endroit des bailleurs de fonds, mais plutôt de stimuler le changement et l’impact nécessaires, en devenant des catalyseurs de solutions transformatrices.

 

Jour 2 : S’attaquer aux inégalités

La deuxième journée du forum a mis en exergue la problématique omniprésente des inégalités et le rôle que la philanthropie peut jouer pour y remédier. Les principaux points à retenir sont, entre autres :

 

Les disparités de richesse dévoilées : Dhananjayan Sriskandarajah, directeur général d’Oxfam, a présenté des données ahurissantes sur l’écart de richesse induit par la pandémie. La philanthropie doit reconnaître cette inégalité sévère et agir en faveur de l’équité.

 

La redistribution volontaire : Le plaidoyer passionné de Marlene Englhorn en faveur d’une redistribution volontaire des richesses par les super-riches remet en question l’immobilisme. La philanthropie ne doit pas perpétuer les disparités, elle doit plutôt s’efforcer activement de les réduire.

 

Valeurs fondamentales de la philanthropie : Vidya Shah, fondatrice de EdelGive Foundation, a mis l’accent sur les valeurs fondamentales qui sous-tendent la philanthropie transformatrice. L’apprentissage, l’humilité, les processus ascendants et la participation véritable devraient guider nos stratégies de don.

 

Jour 3 : Décolonisation et collaboration

Le troisième et dernier jour du forum a mis au premier plan les discussions sur la décolonisation et la collaboration. Ces points à retenir sont essentiels pour que la philanthropie puisse produire un impact durable :

 

Remodeler la société civile : Grace Maingi a relevé comment l’évolution des politiques gouvernementales au Kenya vers la prestation de services et les approches locales a transformé l’environnement des organisations de la société civile (OSC). Le renforcement de ces organisations dans leur mission visant à amplifier les actions de plaidoyer et de mobilisation des ressources mises en œuvre par les communautés est impératif.

 

Démocratiser l’accès aux ressources : Jonathas Meireles de Azevedo a présenté des initiatives visant à diversifier la philanthropie au Brésil. Pour les communautés marginalisées, la véritable démocratie est encore en construction et la philanthropie doit jouer un rôle pour changer ce récit.

 

Décoloniser l’aide : Lornah Afoyomungu a lancé un défi aux participants d’analyser objectivement le passé colonial de la philanthropie. Il s’agit d’un appel à l’action pour repenser et reformuler nos approches par rapport à l’aide et au don.

 

Un avenir plus radieux grâce à l’action collective

Les participants au forum #WINGSForum2023 ont souligné l’importance d’engager des débats difficiles, d’agir avec urgence, d’impliquer diverses parties prenantes et de reconnaître les différentes formes de dons. Ces points de vue collectifs réaffirment que la philanthropie ne se résume pas à l’octroi de contributions financières ; il s’agit plutôt d’impulser un changement véritable.

Le pouvoir de la philanthropie ne réside pas seulement dans ses ressources financières, mais dans sa capacité à inspirer et susciter la transformation. Il s’agit de changer les paradigmes, de démanteler les inégalités et de favoriser la collaboration. Les réflexions et les discussions de ce forum ont tracé la voie pour un avenir plus radieux où la philanthropie apparaît comme une force motrice pour créer un changement positif, durable et équitable.

Alors que nous allons de l’avant, nous devons entendre l’appel à transformer notre approche de la philanthropie. Adoptons l’innovation, la diversité et la responsabilité. Ensemble, nous pouvons travailler pour un monde où la philanthropie n’est pas seulement une source de financement, mais un catalyseur pour une transformation intégrale, durable et équitable. Le potentiel transformatif de la philanthropie a été révélé, maintenant c’est notre responsabilité collective de l’exploiter pour le bénéfice de tous.

 

A propos de l’auteur

Charles Kojo Vandyck

Chef du département du renforcement des capacités à WACSI |

Charles Kojo Vandyck est un praticien du développement dynamique et un leader d’opinion qui conduit des changements transformateurs au sein de la société civile. En tant que membre fondateur du prestigieux Consortium international sur la fermeture de l’espace civique (iCon), dirigé par le célèbre Centre d’études stratégiques et internationales (CSIS), Charles est à l’avant-garde de la transformation de la participation citoyenne dans le monde entier. En qualité d’administrateur d’INTRAC et membre du conseil consultatif de Disrupt Development, il façonne l’avenir, d’Oxford à Amsterdam. Les contributions remarquables de Charles se poursuivent en tant que membre de l’équipe centrale de l’initiative RINGO (Réimaginer les ONGI), et en qualité de responsable du département du Renforcement des capacités à l’Institut de la société civile d’Afrique de l’Ouest (WACSI). Reconnu par Development Studies Association, Charles est également un formateur certifié de Change the Game Academy et de IFC-Learning and Performance Institute. Préparez-vous à être inspiré par Charles alors qu’il ouvre la voie à une société civile plus résiliente, plus viable et plus autonome.

Share:

Leave your comments