OSC : CES RESSOURCES DISPONIBLES INSOUPÇONNÉES

OSC : CES RESSOURCES DISPONIBLES INSOUPÇONNÉES

Getting your Trinity Audio player ready...

Dans leur élan de mobilisation des ressources, les OSC ont une tendance compulsive à ne viser que les partenaires étrangers alors que localement, les ressources sont disponibles, les financements alternatifs peuvent faire l’affaire pour bien des projets.

Dépendre d’une seule sources de revenue n’est pas  viable pour une organisation de la société civile. Mieux,  toujours viser les ressources de partenaires étrangers est une erreur que les Organisations de la société civile devraient corriger afin de garantir leur durabilité.

D’ailleurs la pandémie de Covid-19 a montré la vulnérabilité et la fragilité des organisations qui ne dépendaient que d’une seule source de revenus. D’où l’urgence pour ces associations de diversifier absolument leurs  partenariats pour la mobilisation des ressources.

En effet, pour l’Institut de la société civile ouest-africaine (WACSI), un think thank base au Ghana, les ressources sont localement disponible et mobilisables auprès des concitoyens, en l’occurrence des celebrites, des artistes et autres personnalites nanties sans idees precises de comment utiliser leurs ressources.

C’est  grosso modo le message délivré par cette organisation lors de la formation qu’elle a délivré en mars à Abidjan, à l’endroit des OSC de l’Afrique de l’Ouest francophone, Une formation commandité par Open Society Africa ( Ex-Osiwa,  qui s’est séparée de ses partenaires classique à la suite de sa restructuration sous-régionale.

En marge de  cette formation, AfricaGlobe a interviewé Farouk Alhassan, le chargé des programmes de  WACSI pour approfondir certaines questions discute avec les participants. Suivez son entretien sur AfricaGlobe Tv.

La Source: Seneplus.com

About the author

Share:

Leave your comments