Quatre personnes formées dans le cadre du Programme de stage de la prochaine génération

Quatre personnes formées dans le cadre du Programme de stage de la prochaine génération

Getting your Trinity Audio player ready...

Quatre diplômés de trois pays africains ont reçu une formation dans le cadre du Programme de stage de la prochaine génération (NGI), une initiative phare de mentorat de l’Institut de la société civile d’Afrique de l’Ouest (WACSI).   

Le NGI vise à développer les potentiels de leadership et les carrières de la prochaine génération de leaders africains et d’acteurs civiques qui sont prêts à contribuer au développement socio-économique et politique du continent.   

Le programme s’adresse principalement aux jeunes africains, notamment aux jeunes diplômés ou aux professionnels en début de carrière, qui cherchent un endroit où développer leurs compétences pour exceller dans le monde du travail.  

Les stagiaires constituaient la première cohorte de 2022 et c’était une expérience tellement nostalgique de les écouter parler de la manière dont le programme a façonné leurs compétences et les a préparés à devenir des leaders efficaces lorsqu’ils entreront dans le monde du travail.   

 

Les stagiaires, Georgette Kponvi (Togo), Elise Beude (Côte d’Ivoire), Adelaide Tetteh (Ghana) et Samira Seidu (Ghana) ont partagé ces expériences lors d’une cérémonie de remise des diplômes qui s’est tenue au bureau de l’institut à Accra.  

Adelaide Tetteh a raconté comment le programme lui a fait apprécier le rôle des organisations de la société civile (OSC) dans le développement national et a exprimé sa joie d’avoir eu l’opportunité de faire partie de la famille WACSI.  

“Jusqu’à ce que je rejoigne le programme de stage, je n’avais aucune idée du rôle que jouent les organisations de la société civile et même de la manière dont elles fonctionnent”, a-t-elle déclaré.    

Pour Georgette Kponvi, “faire un stage dans un environnement de travail multilingue est un bon début de carrière”. Elle a félicité WACSI pour le lancement du programme de stage et pour avoir encouragé la diversité.   

Elise Beude a apprécié l’approche collaborative par laquelle l’institut a travaillé tout au long du programme de stage.  

Samira Seidu, diplômée en droit, a félicité le personnel de l’Institut pour son encadrement et ses conseils tout au long de la formation de six mois.  

La formation portait sur le suivi, l’évaluation et l’apprentissage des projets, la gestion des communications de la société civile, la gestion des connaissances, les compétences de base en matière de technologies de l’information, la rédaction et la gestion des programmes de développement des capacités, la rédaction de rapports et l’influence des politiques.   

 La directrice exécutive de WACSI, Nana Asantewa Afadzinu, a applaudi les stagiaires pour avoir fait bon usage de l’opportunité qui leur était offerte et les a chargés d’appliquer les compétences qu’ils ont acquises pour faire la différence partout où ils se trouvent tout en soutenant la conscience civique.  

 66 jeunes Africains ont bénéficié de cette initiative depuis sa création et nombreux sont ceux qui ont excellé dans leur travail par la suite.  

Les stagiaires ont reçu des certificats pour leur participation à la formation de six mois et quelques cadeaux de la part de la direction de l’Institut. 

 

 

About the author

Share:

Leave your comments